14.9 C
New York
lundi, mai 20, 2024

Appel à candidatures: Sélection d’une assistance technique urbaine pour l’assainissement inclusif à Lubumbashi

La ville de Lubumbashi a été sélectionnée comme bénéficiaire du financement de l’AIMF et la Fondation Bill & Melinda Gates, à côté de la ville sœur de Bukavu qui a permis d’identifier les activités clés à réaliser dans l’immédiat pour une « mise à l’échelle de l’assainissement inclusif à Lubumbashi ».

Rejoignez nous sur: TELEGRAM | WHATSAPP | LINKEDIN

Le projet vise à soutenir les efforts de Lubumbashi dans la mise en place d’une politique d’assainissement inclusif à l’échelle de la ville « CWIS ». Il contribue dans ce sens tout particulièrement, à l’atteinte de l’ODD 6 « eau propre et assainissement » et de l’ODD 13 « lutte contre le changement climatique ». 

Les axes des activités du projet

  • Axe 1 : Mise en place et appui au fonctionnement du Cadre Urbain de Concertation Assainissement de Lubumbashi (CUCAL);
  • Axe 2 : Etude de diagnostic et premières orientations pour la définition d’une stratégie d’assainissement inclusif à l’échelle de la ville ; 
  • Axe 3. Elaboration d’un document de projet pour le financement d’investissements structurants.

La Mairie de Lubumbashi compte mobiliser une partie des fonds du projet pour le recrutement d’un Consultant individuel en vue d’une assistance Technique (AT) pour l’appuyer dans la mise en œuvre de l’axe 1.

Appliquez sur >Création de laboratoires vivants d’éco-innovation pour une agriculture durable dans le Bassin du Congo

Objectifs de la mission de l’Assistant Technique

Dans le cadre l’axe 1, de la convention de partenariat signée entre la Mairie de Lubumbashi et l’AIMF, l’AT aura pour objectif d’appuyer techniquement la ville sur les composantes suivantes : 

  • La finalisation du projet d’arrêté urbain portant création, fixant les missions et le fonctionnement et la mobilisation des parties prenantes du CUCAL (draft disponible à finaliser ; en cours d’amendement par les partenaires) ;
  • La mise en place et la pérennisation du CUCAL avec les services techniques urbains, l’Université de Lubumbashi (UNILU), les acteurs privés de l’assainissement (organisés au sein de la FEC) et les ONGs de la Société Civile, ainsi que toutes les parties prenantes nécessaires impliquées dans l’assainissement inclusif au niveau du territoire ;
  • La prise en compte spécifique de la représentation des femmes au sein du cadre de concertation ;
  • La tenue de réunions de concertation pour soutenir ce processus, dont les formations et les séminaires, afin de permettre aux parties prenantes de partager le diagnostic et les orientations pour la définition d’une stratégie d’assainissement inclusif à l’échelle de la ville ;
  • L’élaboration d’une feuille de route urbaine et la définition d’un plan de renforcement des capacités ;
  • L’organisation d’un voyage d’échanges en fin de programme, probablement avec la ville de Bukavu ; 
  • La diffusion des résultats des activités menées à Lubumbashi en lien avec la PALPGL.
Appliquez sur >Soutenir l’entrepreneuriat agricole des jeunes pour assurer une sécurité alimentaire dans le Bassin du Congo

Principaux résultats attendus

  • Un projet d’arrêté urbain portant création, fixant les missions et le fonctionnement et la mobilisation des parties prenantes du CUCAL est finalisé et signé ;
  • Un Cadre de Concertation entre la Mairie, les services techniques urbains, l’UNILU, les acteurs privés de l’assainissement (organisés au sein de la FEC) et les ONG de la Société Civile est mis en place, fonctionnel et pérenne à l’issue du projet et permet une franche collaboration autour du plan d’action pour l’assainissement inclusif pour la ville de Lubumbashi;
  • Une feuille de route municipale en matière d’assainissement inclusif et son plan d’action opérationnel sont adoptés par la ville et ses partenaires institutionnels ;
  • Un plan de renforcement des capacités en lien avec la feuille de route urbaine est élaboré.

Description des activités

Axe 1. Appui à la mise en place d’un cadre de concertation et au séminaire de lancement : Il s’agira en particulier d’appuyer la Mairie (qui prendra en compte spécifiquement, la représentation des femmes dans le CUCAL) à : 

1.1. Mobiliser les acteurs (Mairie, Services Urbains, UNILU, FEC, société civile et autres partenaires) autour du CUCAL et de le mettre en place :

Le consultant appuiera la Mairie de Lubumbashi dans la prise de contact avec les acteurs institutionnels et les partenaires du secteur pour les mobiliser autour du cadre de concertation à mettre en place.

Appliquez sur >Appel à projets : Innovations environnementales portées par les femmes et les jeunes

Pour ce faire :

  • il accompagnera les services de la ville dans l’identification des enjeux du territoire en matière d’assainissement inclusif, tenant compte de l’ensemble des composantes de l’approche CWIS, afin de mettre au point des éléments de langage et de discussion pour convaincre et mobiliser les partenaires institutionnels sur ces questions et la nécessité de mettre en place une instance de concertation ; 
  • Il accompagnera les services de la Mairie dans les éventuelles rencontres bilatérales nécessaires à mobiliser les différents acteurs pertinents (à cartographier par le consultant) ; 
  • Il mettra au point un planning précis de rencontres du cadre de concertation, avec un agenda détaillé des points à traiter durant les ateliers/réunions prévues, préparera les supports à diffuser durant les rencontres et méthodologies à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs fixés lors de chaque réunion/atelier, et appuiera la Mairie dans la mise au point de la logistique des ateliers/réunions du cadre. 

1.2. Organiser des réunions (un séminaire, formations, etc) de concertation pour soutenir ce processus :

  • L’organisation d’un séminaire de lancement du CUCAL (en attente de l’assistance technique). 
  • L’organisation des réunions ainsi que la mobilisation des acteurs (Services Techniques Urbains, UNILU, FEC, société civile) pour la mise en place du CUCAL ;
  • Les réunions de renforcement des capacités des membres du CUCAL et leur accompagnement (méthodologies participatives) pour l’élaboration d’une feuille de route pour la prise en compte de l’assainissement inclusif à l’échelle de la ville et l’élaboration d’un plan de renforcement des capacités aligné sur la feuille de route.

Spécifiquement, l’AT appuiera l’organisation d’un séminaire de lancement du CUCAL. Celui-ci devra prévoir de convier les partenaires institutionnels mais également les partenaires techniques et financiers au développement intervenant dans le domaine de l’assainissement et de l’assainissement inclusif (CWIS) en RDC. 

Ce séminaire visera à : 

  • Partager les ambitions de la Mairie autour d’une approche intégrée (CWIS) d’assainissement inclusif ;
  • identifier les acteurs intervenants dans l’assainissement inclusif au niveau du territoire ;
  • présenter les initiatives déjà en cours sur le territoire (présentation des projets en cours ; à identifier au préalable par le consultant) et opportunités en cours de structuration et identifier les manques à combler selon l’approche CWIS ;
  • Identifier collectivement les principaux enjeux de la ville en matière d’assainissement inclusif ;
  • Identifier les principaux PTF intervenant dans le secteur de l’assainissement, leurs stratégies, approches et intérêt / conditions pour appuyer la ville de Lubumbashi dans les prochaines années ; 
  • S’accorder sur le besoin de mettre en place un cadre de concertation pour l’assainissement inclusif à Lubumbashi, et identifier les conditions à réunir pour mettre en place ce cadre (en termes d’organisation et de fonctionnement) ;
  • Valider l’arrêté de création et mode de fonctionnement du CUCAL.

Les TDRs du séminaire seront partagés par le consultant pour avis et contribution au moins 10 jours avant la tenue prévue du séminaire.

Appliquez sur >Projets d’éducation à la citoyenneté mondiale & aux objectifs de développement durable

Livrables attendus

  • Note méthodologique 
  • TDR, supports et CR des réunions/séminaires/ateliers menés 
  • Rapports trimestriels 
  • Tout document élaboré avec l’appui de l’AT (TDR, feuilles de route, note d’organisation…)
  • Feuille de route municipale CWIS, plan d’action opérationnel, plan de renforcement des capacités
  • Rapport final incluant une synthèse analytique du processus mené, les principaux livrables validés et des recommandations pour la poursuite et la pérennisation du cadre de concertation, la mise en œuvre de la feuille de route et du plan de renforcement des capacités ainsi que la Feuille de route et plan d’actions prioritaires à mettre en œuvre pour l’assainissement inclusif à Lubumbashi.

Durée de la mission 

Le Consultant doit réaliser l’ensemble de sa mission sur une période maximale de 10 mois. L’assistant technique devra siéger à la Mairie Lubumbashi sur des périodes régulières durant toute la durée du contrat. Il est attendu que le consultant précise dans sa méthodologie ses moments de présence à Lubumbashi et temps de travail envisagé. Le délai global pour la finalisation de l’intervention est prévu à fin Février 2025.

Profil attendu

  • Profil généraliste institutionnel / organisationnel ; 
  • niveau bac+5 minimum ; 
  • Démontrer une bonne connaissance des collectivités locales de la RDC ;
  • Expériences avérées et réussies en matière d’analyse organisationnelle, institutionnelle et juridique : Capacités à analyser les enjeux d’une organisation et à définir des axes de changement et un plan de renforcement des capacités ; 
  • Connaissance/expérience dans la réalisation des travaux sur la décentralisation de l’assainissement en RDC est un atout ; 
  • Bonne expérience dans le mécanisme juridique du secteur de l’assainissement en RDC, est un atout ;
  • Connaissances en matière d’assainissement et si possible sur l’approche CWIS ; 
  • Compétences attendues en matière d’animation de processus participatifs en RDC ;
  • Excellentes capacités rédactionnelles et de communication ;
  • Excellentes capacités d’analyse et de synthèse.
Appliquez sur >Appel à candidatures: Agribusiness Challenge Fund

Budget

Les honoraires et l’ensemble des frais de l’AT ne devront pas dépasser 15 000 euros ; Les frais d’organisation d’ateliers et de séminaires de concertation seront à estimer par la Ville de Lubumbashi (devis à fournir en démarrage d’AT) et seront versés forfaitairement à l’AT pour la prise en charge des frais. 

Remise des offres

Les offres devront être transmises aux adresses suivantes : 

Avant le 26 avril 2024 à 10 :00 (GMT)  Elles devront contenir : 

  • Une offre technique y compris CV du consultant incluant les contacts d’anciens clients/employeurs pour prise de référence ;
  • Planning prévisionnel des activités ;
  • Une offre financière incluant uniquement les honoraires et frais relatifs à sa mission (les frais d’organisation de réunions / séminaires du cadre de concertation seront estimés par la ville et versés au consultant directement par l’AIMF). 
  • Justificatifs d’enregistrement de l’activité professionnelle (équivalent Kbis), documents justifiants qu’il est à jour de ses obligations fiscales et sociales;

TELECHARGER LE TDR COMPLET ICI

Entreprend
Entreprendhttps://entreprend.net
Nous sommes une Equipe de jeunes passionnés de la Tech qui partage des opportunités et conseils aux entrepreneurs. Plus tu apprends, Plus tu gagnes!

Related Articles

Articles Récents